transmission du Jeudi 8 avril 2010 à 23:48

Ainsi font font font pompier tout seul comme un con

La pâtisserie en Afghanistan.
La pâtisserie en Afghanistan.
Mais pourquoi je l'ai appelé lui, aussi ?
La pâtisserie en Afghanistan. "Vous avez quatre heures"

Etienne et moi, nous nous sommes rencontrés il y a quatre ans (je vois se dessiner sur ses lèvres un ouah, et oui, quatre ans...). Dans quel but, personne ne nous l'a jamais dit. On n'a même pas réussi à tomber amoureux, et pourtant c'était pas faute de s'aimer! Nous ne nous étions jamais vus, et au final, les meilleurs souvenirs que je garde de nous ne sont pas ceux où l'on s'est vus (sauf peut-être à Paris...) ; et malgré tout, on crachait au visage de la pure logique en nous appelant mutuellement meilleurs amis :).

Tout ça pour dire que tout à l'heure, après plusieurs semaines de silence, elles-mêmes précédées de plusieurs mois, je l'ai appelé pour qu'il me dise quoi écrire. Il m'a répondu "La pâtisserie en Afghanistant". Ce mec est chelou.

Aaaalors. La pâtisserie. La pâ-tis-se-rie. Les gâteaux. Au chocolat, au yaourt, aux noisettes. Les tartes, framboises, fraises, pommes, bananes. Les religieuses au chocolat, les barbes à papa (barbe à papa!), les crêpes au sucre, le tiramisu le brownie et la crème anglaise, les madeleines le far breton la mousse à la mangue la galette frangipane le flan antillais, les gaufres et les beignets et les sorbets et les chaussons aux pommes!!

Bien. Maintenant l'Afghanistan. Eh bien, la burka, le droit des femmes et les talibans.
C'est dans des situations comme celles-ci qu'on se rend compte du peu d'ouverture d'esprit dont on est capable. J'imagine que l'Afghanistan a une culture, une Histoire. J'essaie d'imaginer un Louis XIV ou une Jeanne d'Arc, mais je suis pas sûre de mon coup (surtout pour Jeanne d'Arc).
Mais la question est : la pâtisserie et l'Afghanistan.
Les gens aussi là-bas ils doivent aimer les bonnes choses. La barbe et le voile n'enlèvent rien à la subtilité et au croquant d'une fraise. "Si celle que nous appelons une rose portait un autre nom, ne sentirait-elle pas aussi bon ?". J'imagine que c'est quelque chose qui peut peut-être changer un peu la vision des gens sur les autres gens : tous autant que nous sommes, ne nous damnerions-nous pas pour une crêpe au Nutella ? Blancs noirs chrétiens musulmans juifs de gauche de droite... Si le monde entier se réunissait autour d'une table uniquement composée d'aliments à base de farine, lait et sucre, je crois que quelque part on aurait trouvé le moyen de rabattre le clapet à la guerre.


Pardon pour le délire pacifico-idéaliste.


(Etienne, je ne sais pas si Ingrid est toujours là, quelque part... Je ne crois pas qu'elle se soit vraiment révélée dans cet article. J'espère qu'elle n'est pas morte, je crois qu'il faut la secouer un peu pour qu'elle se réveille :) )

Prochain thème, pour Loup : la corrélation entre les maths et l'espoir. Pan, ça t'apprendra. (et pas de pirouette du genre "le rapport entre l'espoir et les maths, c'est qu'il n'y en a pas" Je veux trouver de l'espérance au coeur des logarythmes!!)
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un Blabla









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://aucoindujour.cowblog.fr/trackback/2984680

 

<< Page précédente | 1 | Page suivante >>

Créer un podcast